Intervenez-vous quand il y a un danger ou quand la situation vous semble anormale?

Oui, pensez-vous. Mais en êtes-vous si sûr?

Posons-nous la question suivante. Pourquoi, lorsqu’il observe une situation dangereuse ou l’erreur d’un collègue, un employé n’intervient pas ?

Daniela Ovadia répond “l’effet spectateur” (Cerveau & Psycho, n°78, juin 2016). Ses observations amènent un éclairage instructif ainsi que des pistes pour améliorer le management d’une équipe, éviter les erreurs, les accidents du travail ou la fabrication de produits de mauvaise qualité.

Quelles sont ces observations ?

  • “Plus les témoins d’une agression ou d’un danger sont nombreux, moins ils sont enclins à intervenir.
  • Cet effet spectateur repose…notamment sur la dilution de responsabilité en groupe.
  • Chacun d’entre nous peut faire preuve d’indifférence; cela n’a rien à voir avec la personnalité”.

Ainsi, seul face à un problème, on se sent forcément impliqué. En groupe, on regarde ce que font les autres. S’ils ne font rien, on peut penser qu’on a mal jugé la situation. De peur de se tromper, d’être ridicule devant les autres, on n’agit pas.

Darley et Latané ont mené une expérience qui mérite d’être racontée. Ils ont installé des étudiants, dans une pièce disposant d’une alarme. Ils devaient remplir un questionnaire. Certains étaient seuls, d’autres en groupes de trois, et les derniers, avec deux complices des expérimentateurs qui avaient pour consigne, de rester de marbre en cas de danger. Les expérimentateurs envoient dans la pièce de plus en plus de fumée blanche. Résultats: 75% des personnes seules déclenchent l’alarme; 38% des trios et, seulement 10% des individus avec les deux complices.

Ces chercheurs décrivent 5 étapes qui poussent un individu à intervenir.

  1. Une personne décide d’intervenir si elle identifie la situation comme un danger clairement identifié;
  2. la juge urgente;
  3. se sent responsable;
  4. pense posséder les compétences pour la résoudre;
  5. et décide d’agir.

Trois de nos formations abordent l’effet spectateur, dans l’entreprise et, enseignent des méthodes pour l’atténuer:

  • Revue après action: analyse des erreurs et partage des bonnes pratiques;
  • Manager une équipe;
  • Décider en réduisant les biais et les erreurs.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

une colombe bleue vole avec un panier de fruits et légumes dans son bec

Souscrivez à notre Newsletter

Rejoignez notre liste d'envoi et recevez notre actualité et nos conseils du mois.

En vous abonnant à cette newsletter, vous prenez connaissance et acceptez notre Politique de confidentialité.

Bravo ! Vous êtes abonné.

Pin It on Pinterest